Accueil  > 
La révolution numérique et la fin de l’automobile

Le numérique va nous faire vivre une mutation importante. Il provoque un ébranlement des structures de la perception et du processus par lequel l’être nous apparaît. Le phénomène numérique ne se manifeste pas sans interface. La matière calculée, dont les traces numériques pour les transports ou la logistique, circule à toutes les échelles et devient le réel en perfusant les flux d’objets physiques.
L’appel à projet "Mobilités 2013, Connaître pour mieux agir", vise précisèment à utiliser cette propriété des traces numériques, à concevoir simultanément, les outils numériques, les interfaces et les contrats sociaux entre les usagers et les décideurs. Le phénomène numérique bouleverse ainsi le lien social et les relations avec autrui. Ceci est essentiel dans le domaine du transport : communauté d’intérêt autour des solutions de partage (covoiturage, autopartage, ...), des transports publics collectifs (bus, tram, vélo, ...), des outils d’informations partagées (coyote, Waze, ...).

Lien : http://transportsdufutur.typepad.fr/blog/2013/08/m%C3%A9tanote-17-la-mutation-num%C3%A9rique-nengendre-pas-seulement-de-nouveaux-moyens-de-transports-elle-modi.html
Rubrique : Veille
Adresse simplifiée : http://www.predim.org/spip.php?article4962
Publié le : 10-07-2014
Utilisation du site Mentions légales Plan du site Connexion équipe PREDIM