Accueil  > 
Apport des ITS dans les changements de comportement - L’éco-conduite en milieu professionnel mais aussi pour les particuliers

Le comportement des conducteurs joue sur leur consommation de carburant et sur leur risque d’avoir un accident.
Une étude de la PREDIM a présenté des solutions pour réduire la consommation d’énergie dans les transports et, plus particulièrement, l’éco-conduite.
L’éco-conduite, ou conduite éco-responsable, est un comportement de conduite respectueux de l’environnement et des autres usagers qui peut mener à des réductions importantes de consommation de carburant sans pour autant diminuer l’efficacité du déplacement.
L’étude présente notamment les principales règles d’éco-conduite, qui s’appliquent aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels de la route.
Parmi les règles :
- Optimiser le passage des vitesses pour les véhicules à boîte de vitesses manuelle (Passer à la vitesse supérieure avant 2.500 t/min. pour les moteurs à essence et 2.000 t/min pour les véhicules diesel).
- Maintenir une vitesse constante.
- Anticiper le trafic.
- Maîtriser l’utilisation des équipements électriques

Les dispositifs d’assistance intégrés et les systèmes embarqués intelligents d’aide la conduite sont également décrits. Ces derniers, connus sous le nom d’EDAS (Ecological Driving Assistance System), recueillent des données variées sur le comportement du conducteur, sur la route et/ou sur les autres véhicules. Ces systèmes utilisent l’ensemble des informations pour suivre et analyser le comportement de conduite, afin d’émettre des recommandations au conducteur pour favoriser un auto-apprentissage des techniques d’économies d’énergies sans altérer la sécurité.

L’étude présente également les certificats d’économie d’énergie (CEE) dans le secteur transport et fait le lien avec l’éco-conduite.
Un certificat d’économie d’énergie (CEE) est un document émis en accord avec l’Etat, prouvant qu’une action d’économie d’énergie a été réalisée par une entreprise, un particulier ou une collectivité publique. Ce dispositif, mis en place en 2006 avec la loi POPE (Loi de Programmation et d’Orientation de la Politique Energétique) et conforté récemment par la loi de transition énergétique pour une croissance verte, repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie appelés les « obligés » (électricité, gaz, chaleur, froid, fioul domestique et nouvellement les carburants pour automobiles). Ceux-ci sont ainsi incités à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès de leurs clients : ménages, collectivités territoriales ou professionnels.
Le CEE se mesure en en Kilowatt-heure cumac. Le nombre de KWh cumac correspond à l’énergie finale cumulée et actualisée économisée grâce aux opérations d’économies d’énergie mises en place sur toute la durée de vie de l’opération ou du produit.
Des fiches d’opérations standardisées, élaborées par les groupes de travail sectoriels de l’Association Technique Énergie Environnement en concertation avec l’ensemble des professionnels des secteurs concernés et en lien avec l’ADEME ont été réalisées pour les 6 secteurs que couvrent les CEE dont celui du transport.

Pour l’éco-conduite, on identifie 3 fiches : une fiche (n° TRA-EQ-103) qui est relative aux dispositifs télématiques qui permettent aux conducteurs d’enregistrer les données dynamiques de leur véhicule (petit boitier à connecter au bus de données du véhicule) et deux autres fiches : une pour la formation d’un chauffeur de transport à la conduite économe (TRA-SE-101) et une autre fiche sur la formation d’un chauffeur de véhicule léger à la conduite économe (TRA-SE-102). Chaque fiche comporte un nombre de KWh cumac valorisables en fonction de la nature du véhicule.

Etude détaillée sur l’éco-conduite
Présentation synthétique sur l’étude éco-conduite
Rubrique : Documents
Adresse simplifiée : http://www.predim.org/spip.php?article5649
Publié le : 30-10-2015
Utilisation du site Mentions légales Plan du site Connexion équipe PREDIM