Accueil  > 
Pourquoi le dernier kilomètre de livraison est le plus cher et le moins écolo

Le e-commerce génère des millions de colis et constitue un véritable casse-tête économique et écologique. Avec 34,7 millions de cyber-acheteurs (soit 62% des Français), le e-commerce continue de progresser (56,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014, +11% par rapport à 2013), mais le panier moyen baisse (-4%) : les consommateurs commandent donc de plus en plus souvent, envoyant de plus en plus de colis sur la route et la plupart des envois se font en express (J+1).

Le transport routier de marchandise, globalement, est en décrue : -4,9% ces dix dernières années. Mais le segment de 50 à 150 km a cru de presque 10% depuis 2004

A Paris, le bilan environnemental du transport de marchandises est lourd et représente plus de 25% du CO2 émis en ville.

Le dernier kilomètre est également important sur le plan économique et il représente 20% des frais de transport. Des alternatives sont à l’étude pour faire baisser ce coût.

(source l’Express l’Expansion)

Lien : http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/infographies-pourquoi-le-dernier-kilometre-de-livraison-est-le-plus-cher-et-le-moins-ecolo_1716260.html
Rubrique : Veille
Adresse simplifiée : http://www.predim.org/spip.php?article5693
Publié le : 14-10-2015
Utilisation du site Mentions légales Plan du site Connexion équipe PREDIM