Accueil  > 
Quels modèles d’autopartage choisir avec des véhicules électriques ?

Le véhicule électrique trouve une pertinence particulière sur les services de mobilité partagée et il peut être mis en place par les collectivités pour accéder à la mobilité personnelle décarbonée, inciter les habitants à abandonner leur véhicule polluant, participer à la réduction des GES.
Les véhicules électriques s’insèrent dans les 3 modèles d’autopartage :
- L’autopartage en trace directe : l’utilisateur peut prendre une voiture à une station et la rendre à une autre, sans contrainte liée à l’heure de retour. Le véhicule électrique se prête particulièrement à ce modèle d’autopartage mais ce schéma peut entraîner un report modal des usagers, par exemple des transports en commun vers l’utilisation d’une automobile individuelle alors qu’ils n’en possédaient pas auparavant.
- L’autopartage en boucle : le conducteur doit absolument revenir au point de départ pour terminer la course, chaque véhicule disposant de son point de recharge attitré. Cette solution est celle proposée par les opérateurs Mopeasy à Marne-la-Vallée ou encore Zipcar à Paris. Ce modèle d’autopartage vient en complément d’autres modes de transport.
- L’autopartage en free floating : Géolocalisées, les voitures peuvent être prises et redéposées sur n’importe quelle place de stationnement public. Ce schéma d’autopartage est proposé par Communauto et Car2Go. L’infrastructure de recharge du service ou de la collectivité doit être suffisante pour accueillir les véhicules électriques.
Il existe également le scooter électrique partagé et le vélos à assistance électrique.

Lien : http://www.avere-france.org/Site/Article/?article_id=6660
Rubrique : Veille
Adresse simplifiée : http://www.predim.org/spip.php?article6115
Publié le : 25-07-2016
Utilisation du site Mentions légales Plan du site Connexion équipe PREDIM