Accueil  > 
Quelle éthique pour la voiture autonome ?

Comment répartir la responsabilité en cas d’accident avec une voiture autonome ? Faut-il sanctionner le consommateur qui s’était orienté vers l’acquisition d’une voiture automatisée, ou qui s’était mis en mode de conduite autonome avant que ne se produise l’accident ? Faut-il blâmer la défaillance du constructeur automobile qui n’a pas pu prévoir les algorithmes de conduite susceptibles de l’éviter ?
Un colloque « Prospective et éthique aux frontières de l’inconnu » a été organisé à l’Université catholique de Lille les 13 et 14 mars 2017 pour mieux cerner les enjeux éthiques . 80 participants ont été répartis de manière aléatoire en 2 groupes : occupant de la voiture autonome et législateur. Ils devaient ensuite indiquer à l’ordinateur leur opinion devant des situations critiques : enfants, personnes âgées, femmes enceintes, cadres, voleurs, ou encore piétons qui traversent au feu rouge. les résultats montrent qu’il y a une différence nette entre les réponses données par les occupants de la voiture et celles données par le législateur.

Lien : http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/quelle-ethique-pour-la-voiture-autonome-683917.html
Rubrique : Veille
Adresse simplifiée : http://www.predim.org/spip.php?article6412
Publié le : 12-04-2017
Utilisation du site Mentions légales Plan du site Connexion équipe PREDIM