Accueil  > 
La voiture autonome, un virage délicat pour les assureurs

D’après une étude du cabinet Exton Consulting, la généralisation des véhicules autonomes pourrait entraîner une baisse de 50% du nombre et du coût des sinistres à horizon 2030, du fait de la quasi-disparition des accidents causés par des erreurs humaines.
Pour autant, ce sont surtout les accidents légers qui seront évités. Mais les accidents graves, eux, coûteront de plus en plus cher. D’une part, parce que l’indemnisation et la prise en charge médicale des victimes corporelles voient leur coût augmenter année après année. D’autre part, parce que les technologies embarquées dans les véhicules autonomes renchérissent considérablement le coût des réparations.
Par ailleurs les assureurs se retrouveront face à des situations plus complexes. Il sera plus difficile d’identifier les responsabilités en cas d’accident face à de multiples parties prenantes : les constructeurs automobiles, les équipementiers fournissant capteurs et logiciels embarqués, les opérateurs de plate-forme, comme Uber aujourd’hui, ou encore les collectivités et administrations chargées de l’aménagement du territoire.

Lien : https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/030676859890-la-voiture-autonome-un-virage-delicat-pour-les-assureurs-2120442.php#xtor=RSS-39
Rubrique : Veille
Adresse simplifiée : http://www.predim.org/spip.php?article6629
Publié le : 11-10-2017
Utilisation du site Mentions légales Plan du site Connexion équipe PREDIM