Accueil  > 
La voiture autonome rebat les cartes

Dans le cadre du développement du véhicule autonome, les géants du numérique veulent prendre une partie de la valeur ajoutée en s’investissant dans les logiciels et les algorithmes. On estime que la valeur du logiciel devrait passer d’environ 15% de la valeur totale à 40% à terme. Ainsi le logiciel est en train de prendre une place prépondérante. Cette activité est d’autant plus intéressante que les marges sont de l’ordre de 80% alors qu’aujourd’hui les constructeurs ont une marge brute de l’ordre de 10 % à 15 %. D’autres technologies vont devenir centrales : il s’agit des capteurs, des radars, du lidar (détecteur laser), nécessaires à l’analyse de l’environnement du véhicule. L’autre enjeu technologique est la cartographie. Depuis peu, les grands constructeurs allemands ont ainsi racheté Here pour faire face à Google et son Google Maps. C’est également dans cette optique que plusieurs constructeurs, dont PSA, Toyota et Ford, ont lancé la plate-forme SmartDeviceLink. Construite en code open source, celle-ci est un outil permettant de mutualiser les investissements, pour ne pas dépendre d’Apple ou de Google dans l’interface entre le smartphone et la voiture.

Lien : https://www.alternatives-economiques.fr/voiture-autonome-rebat-cartes/00081211
Rubrique : Veille
Adresse simplifiée : http://www.predim.org/spip.php?article6657
Publié le : 27-10-2017
Utilisation du site Mentions légales Plan du site Connexion équipe PREDIM